Cours de code avec moniteur

 

Les différents chapitres de la théorie abordés avec le moniteur porteront sur :

1. Signalisation 

Dans cette partie nous étudierons la signalisation routière sous toutes ses formes :

  • La signalisation verticale (panneaux, balises, bornes,…) ;
  • La signalisation horizontale (marquage au sol) ;
  • La signalisation temporaire (horizontale et verticale), mise en place provisoirement, le plus souvent à l’occasion de travaux.

La signalisation routière permet d’informer l’usager, de le situer, le diriger, mais aussi d’attirer son attention sur un danger ou de l’obliger ou lui interdire certaines actions. 

2. Priorités et intersection 

Dans cette partie nous étudierons :

  • Les différents types d’intersections, équipées ou non de feux ;
  • Les règles de priorité, mais aussi ;
  • Les principes à respecter pour aborder ces endroits dangereux en sécurité.

Chaque année, les chocs latéraux sont à l’origine de 30% des accidents corporels et de 14% des tués sur la route. Pourtant, si tous les usagers respectaient certaines règles essentielles, tous ces drames pourraient être évités.

3. Croisements et dépassement

Dans cette partie nous traiterons d’abord les croisements, ensuite les dépassements.

Lors d’un trajet, il est difficile d’évaluer combien nous croisons et dépasons d’usagers ; pourtant, ces manœuvres, aussi fréquentes soit-elles, présentent des risques importants.

Chaque année, les collisions frontales sont à l’origine de 11% des accidents corporel, mais de 22% des tués.

 4.    Arrêt et Stationnement  

Dans cette partie nous traiterons l’arrêt et le stationnement à travers :

  • Les règles générales (comment se garer ? obligations, interdictions, …) ;
  • La signalisation interdisant ou réglementant l’arrêt et le stationnement.

Un véhicule immobilisé ne bouge pas, mais peut néanmoins constituer une gêne ou un danger pour les autres usagers ; certains accidents graves sont causés par des véhicules mal garés.

5. Règle de circulation

Dans cette partie nous traiterons essentiellement des règles informelles et formelles relatives à la conduite.

Parmi les règles informelles, des lois physiques (vitesse, distance de freinage, force centrifuge, …) et physiologiques (temps de réactions), incontournables, doivent absolument être connues par toute personne désirant conduire un véhicule.

Les règles formelles sont prévues par les textes législatifs et règlementaires (limitations de vitesse, position sur la chaussée, changements de direction, …).

Le conducteur à bord de son véhicule se déplaçant dans un environnement, nous allons aussi étudier les dangers occasionnés par ce dernier (agglomération, intempéries, …). 

6. Visibilité / éclairage

Dans cette partie nous étudierons :

  • Les différents dispositifs d’éclairage et de signalisation qui équipent une voiture ;
  • Les dangers de la conduite de nuit et le comportement à adopter ;
  • L’utilisation des feux le jour, la nuit, et par mauvais temps ;
  • Les différents moyens d’avertissement.

Pour conduire en sécurité, il est nécessaire de bien voir, mais aussi d’être vu ; plus de 90% des décisions  et gestes du conducteur dépendent de ce qu’il voit. 

7. Questions écrites/ divers / notions pratiques

Dans cette partie la plupart des notions théoriques et pratiques que nous allons traité font l’objet de questions écrites dans les tests d’entrainement et les séries d’examen.

Ces notions concerneront essentiellement :

Le conducteur (état physique, installation, documents indispensables, accidents, …) ;

Le véhicule (chargement, pneumatiques, suspensions, moteur, remorques, …).

Pour conduire une voiture efficacement et sans danger, il importe de connaître les capacités de l’homme à se déplacer dans un véhicule, mais aussi ses limites, car lorsqu’elles sont dépassées, c’est souvent l’accident. Des connaissances élémentaires portant sur les caractéristiques et le fonctionnement du véhicule sont également nécessaires pour que le conducteur sache ce qui se passe quand il appuie sur une pédale ou manipule une commande. 

8. Eco conduite et tunnels

En économisant du carburant, on limite aussi la pollution.

Conduite économique et lutte contre la pollution impliquant généralement les mêmes comportements seront conjointement traités dans cette partie où nous évoquerons l’influence :

  • Du véhicule ;
  • De la conduite ;
  • De l’air conditionné ;
  • Du choix du mode de transport.

Réduire la consommation de carburant, c’est élargir notre budget pour des activités autres que la conduite, mais aussi préserver notre planète et éviter le gaspillage des ressources dont elle nous permet de profiter.

Nous aborderons aussi tous les éléments de connaissance qu’un conducteur doit acquérir pour circuler en sécurité sous un tunnel. L’espace limité et les conditions particulières de circulation en font des endroits dangereux où il est nécessaire de connaître les équipements dont ils sont dotés et d’observer rigoureusement des règles de circulation spécifiques.

Dans les tunnels, on dénombre :

  • Plusieurs pannes par jour ;
  • Plusieurs accidents par semaine ;
  • Un ou deux incendies par mois.

9.    Usagers  et prise de conscience des risques

Le conducteur est seul dans sa voiture, mais il se déplace sur la route qui est un espace collectif, et qu’il doit partager avec les autres utilisateurs. Connaître et comprendre les particularités et contraintes des autres usagers permet de mieux se comporter envers eux et de mieux respecter leur sécurité.

Connaître le code de la route, le respecter, et savoir conduire un véhicule ne suffit pas. Pour être un conducteur sûr, il faut également prévoir les situations les plus variées et savoir y faire face.